Vaccination

Les membres de notre Service de santé, sécurité et bien-être au travail ont commencé vacciner contre la grippe les employés du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal, sur rendez-vous seulement, dans presque toutes nos installations. 

Pourquoi devrions-nous nous faire vacciner? En raison de la circulation simultanée de la grippe et de la COVID-19, il est plus important que jamais que nous restions tous en santé. Le vaccin contre la grippe saisonnière est non seulement sûr, mais c’est aussi la manière la plus efficace d’empêcher la propagation de la grippe. Nous pouvons tous collaborer en nous faisant vacciner! Découvrez pourquoi la vaccination est plus importante que jamais  https://ciusss360.ca/fr/pourquoi-le-vaccin-contre-la-grippe-est-il-important-cette-annee/

Pour assurer le maintien de la distanciation physique en tout temps dans les cliniques de vaccination, vous devez prendre un rendez-vous à l’avance pour la clinique des employés de votre installation. À cette fin, votre gestionnaire doit vous inscrire et indiquer l’heure que vous préférez parmi les places horaires disponibles. Votre gestionnaire a reçu une liste de toutes les cliniques et de leurs horaires, ainsi que la marche à suivre pour l’inscription des membres du personnel.

 Liste de toutes les cliniques de vaccination contre la grippe 2020

Pour nous assurer que les clients vulnérables ont accès aux rendez-vous dans les CLSC pendant notre campagne publique de vaccination contre la grippe, nous vous demandons de vous faire vacciner à votre lieu de travail. Si vous avez déjà pris un rendez-vous par le biais de Clic Santé ou par téléphone, veuillez l’annuler et en prendre un autre par l’entremise de votre gestionnaire.

N’oubliez pas qu’il est très important de vous présenter à l’heure prévue de votre rendez-vous. Vous devez également remplir le formulaire de consentement avant votre rendez-vous. De plus, chaque employé doit porter un masque et se laver les mains avant et après son rendez-vous. 

Chaque personne vaccinée fait une différence! 

Nous vous remercions de votre coopération.

Le Service de santé, sécurité et bien-être au travail

Foire aux questions sur le vaccin d’AstraZeneca

1. Est-ce que le vaccin d’AstraZeneca est efficace contre la COVID-19?

OUI. Lors des essais cliniques, le vaccin d’AstraZeneca a démontré un taux d’efficacité de plus de 60 % pour la prévention de la COVID-19. Et, il s’est révélé efficace à 100 % pour protéger contre le décès et les cas de maladie grave exigeant une hospitalisation.

2. Est-ce que le vaccin d’AstraZeneca est sûr?

OUI. La très grande majorité des personnes qui ont reçu le vaccin d’AstraZeneca n’ont ressenti aucun effet secondaire ou de très légers effets secondaires.

3. Quelle est l’association entre le vaccin d’AstraZeneca et les caillots sanguins?

Dans de très rares cas, les personnes qui ont reçu le vaccin d’AstraZeneca ont eu des caillots sanguins. À la fin du mois de mars, parmi plus de 20 millions de personnes ayant reçu le vaccin d’AstraZeneca partout en Europe, 79 cas et 19 décès ont été signalés, ce qui représente un risque d’environ quatre sur un million de développer un caillot sanguin et d’un sur un million de décéder. L’Agence européenne des médicaments a affirmé la sûreté et l’efficacité de ce vaccin et le recommande. Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec a déterminé que « pour le moment, aucune information ne permet de suggérer que le vaccin d’AstraZeneca présenterait un risque plus élevé que tout autre vaccin ». Toutes les personnes âgées de 45 à79 ans sont admissibles et peuvent recevoir le vaccin d’AstraZeneca, conformément à l’ordre de priorité établie par le ministère de vacciner les adultes d’âge moyen et plus âgés le plus rapidement possible, plutôt que strictement en fonction du profil de sûreté du vaccin (bien qu’à l’échelle mondiale, la plupart des cas de caillots sanguins induits par le vaccin se soient produits chez les jeunes femmes adultes).

4. Quelle est la différence entre une association et une cause?

Une association signifie qu’un effet indésirable a été observé chez les personnes qui ont reçu le vaccin, mais que les scientifiques n’ont pas encore déterminé si le vaccin avait causé cet effet ou si, parmi la vaste population ayant reçu ce vaccin, il s’agissait d’une coïncidence attribuable à

d’autres facteurs. Les autorités sanitaires canadiennes et québécoises suivent les évaluations des spécialistes afin de déterminer si le vaccin était une cause directe de ces effets indésirables.

5. Est-ce que les infections de COVID-19 peuvent causer des caillots sanguins?

OUI. Thrombose Canada cite les données suivantes : une thrombose de la veine sinusale cérébrale (TVSC), le caillot sanguin rare du cerveau qui a été signalé, est survenue chez entre une personne sur 250 000 et une personne sur 500 000 ayant reçu le vaccin. En comparaison, environ une personne sur 20 hospitalisée en raison de la COVID-19 et environ une personne sur 100 infectées par la COVID sans être hospitalisées développent des caillots sanguins, habituellement dans les veines des jambes ou des poumons.

6. Quels sont les risques de caillots sanguins liés à une infection de la COVID-19 comparativement aux risques de caillots sanguins liés à la vaccination?

Le taux global de mortalité lié à la COVID-19 est de 2,3 %, soit considérablement plus élevé que celui des caillots sanguins associés aux vaccins. Selon l’Association européenne des médicaments, les avantages du vaccin d’AstraZeneca pour prévenir la COVID-19sont plus importants que les risques d’effets secondaires.

7. Qu’est-ce qui explique la décision du gouvernement de baisser l’âge d’admissibilité au vaccin d’AstraZeneca de plus de 55 ans à plus de 45 ans?

Il faut souligner que les événements de caillots sanguins associés au vaccin restent extrêmement rares. Ils n’ont pas été limités exclusivement aux personnes de moins de 45 ans. Par conséquent, il est logique d’élargir l’admissibilité au vaccin d’AstraZeneca. Il est de plus en plus évident, et particulièrement avec l’explosion du nombre d’infections dernièrement en raison des cas de variants en Ontario, que la première priorité devrait être de vacciner le plus largement possible afin de prévenir les infections de COVID-19 et les conséquences graves de la COVID-19, qui sont beaucoup plus fréquentes chez les adultes d’âge moyen et plus âgés. Parmi ces conséquences, les caillots sanguins causés par la COVID-19 se produisent à un taux considérablement plus fréquent que les caillots sanguins associés au vaccin.

8. Est-ce que les patients qui ont des antécédents de caillots sanguins ou de thromboses devraient recevoir le vaccin d’AstraZeneca lorsqu’ils sont admissibles à la vaccination? 

OUI. Il n’y a aucune preuve que les patients ayant des antécédents de thrombose ou des facteurs de risques de thrombose présentent une susceptibilité accrue aux caillots sanguins induits par le vaccin (connus sous l’acronyme de TTIV : thrombocytopénie immunitaire thrombotique induite par le vaccin) puisque les mécanismes sont très différents. TOUTEFOIS, comme une TTIV est très semblable à une pathologie connue sous le nom de thrombocytopénie induite par l’héparine (TIH), une réaction très rare à l’héparine, les patients ayant déjà eu une TIH de devraient PAS recevoir le vaccin d’AstraZeneca.

Dernière modification de la page le 

Nous recherchons toujours des commentaires pour améliorer notre site.