Coronavirus (COVID-19)

Déclaration du Dr Lawrence Rosenberg

Le mercredi 23 septembre 2020

 Version PDF de la déclaration

Récemment, dans le cadre d’une entrevue télévisée, j’ai établi certaines comparaisons  entre la COVID-19 et la grippe saisonnière, qui continuent de présenter une menace importante pour la santé et le bien-être de notre société et de la population à l’échelle mondiale. Par la suite, mes brefs commentaires ont été mal interprétés et repris par certaines personnes qui pensent à tort que la COVID-19 ne mérite pas d’être prévenue  ou endiguée par tous les moyens dont nous disposons.  
 
Je suis bouleversé par le nombre important de victimes du virus, mais je suis également fier des soins et de la qualité de la direction apportés par l’équipe du CIUSSS du  Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal. Bien avant que la pandémie ne frappe Montréal,  notre CIUSSS considérait que la COVID-19 constituait une menace grave et mortelle. Nous craignions de vivre une situation semblable à celle provoquée par la grippe  espagnole de 1918 et la grippe de Hong Kong de 1968, alors que les vaccins n’étaient  pas encore disponibles.
 
Dès la fin de 2019, nous avons commencé à préparer les membres de notre personnel à relever les défis auxquels ils seraient confrontés et à les familiariser avec les dispositions qu’ils devraient prendre pour combattre le virus. En janvier, nous avons organisé une simulation à l’échelle de l’Hôpital et établi une chaîne d’approvisionnement en  équipement de protection individuelle robuste et durable. Quand la pandémie a été déclarée, nous avons mis en place des mesures protectrices pcroactives et rigoureuses  visant à restreindre l’accès des visiteurs et des proches aidants à nos installations, et nous avons été le premier réseau de soins de santé à insister d’implanter au sein  de nos installations des précautions universelles, incluant le port du masque.  
Nous avons remanié nos activités dans l’ensemble du CIUSSS pour organiser  des zones chaudes et froides et avons agi rapidement pour offrir des télésoins.  
Ces mesures nous ont permis d’éviter l’éclosion de COVID-19 dans notre Hôpital.
 
Je tiens également à souligner qu’à chaque occasion, nous avons avisé les membres du public de la nécessité de prendre des précautions pour se protéger de la COVID-19.   
 
Il est certainement vrai qu’il existe des différences entre ces deux maladies. Le malentendu actuel provient toutefois de ma comparaison de la COVID-19 à la grippe.

Comme la grippe et ses conséquences désastreuses sont présentes parmi nous depuis très longtemps et qu’elles peuvent généralement être évitées grâce à un vaccin, plusieurs  d’entre nous en sont venus à croire, à tort, qu’il ne s’agissait pas d’une maladie grave. Par conséquent, certaines personnes ont interprété que je comparais le niveau de menace de la COVID-19 à celui, jugé incorrectement négligeable, de la grippe saisonnière plutôt qu’à celui  des pandémies citées plus haut.

Or, rien n’est plus loin de la vérité. Malgré toute impression erronée qui pourrait exister au  sein de certains secteurs de la société, il n’en reste pas moins que la grippe est un adversaire extrêmement redoutable. Et la COVID-19 et la grippe, je ne parle pas du rhume banal, peuvent être des ennemis mortels.

La véritable question reste de savoir pourquoi la grippe saisonnière ne suscite pas le même sentiment d’urgence engendré par la COVID-19. La réponse est probablement que nous  disposons d’un vaccin contre la grippe, tandis que rien de semblable n’a encore été développé  pour lutter contre la COVID-19. Selon toute vraisemblance, si un vaccin contre la grippe n’existait pas, les conséquences de cette maladie, sur le plan du degré de gravité et de mortalité, seraient beaucoup plus graves.

Comme je l’ai déjà mentionné, nous avons tendance à minimiser la gravité de la grippe parce qu’elle est devenue un élément saisonnier familier pendant l’automne et l’hiver. Par contre,  nous avons été attaqués par la COVID--19 pour la première fois cette année, et nous en sommes encore à développer un portrait exhaustif du comportement de ce virus. Par conséquent, nous considérons à tort que la grippe constitue un risque tellement faible que nous nous plaignons même parfois d’avoir « un soupçon de grippe », quand en réalité il s’agit seulement d’un  mauvais rhume ou d’un mal de gorge qui peuvent être soignés relativement facilement.  Il va sans dire que dans ce cas, nous faisons un mauvais usage du terme « grippe » ou  « flu » en anglais. 

Faut-il une preuve du bilan meurtrier de la grippe? Consultez simplement le  site web de Santé Canada, qui publie le nombre de décès attribuables à la grippe saisonnière. Et, bien que le taux fluctue d’année en année, les chiffres restent néanmoins très impressionnants; c’est la société qui choisit, pour quelque raison que ce soit, de ne pas y prêter attention.

Certaines personnes soulignent que la COVID-19 semble plus dangereuse que la grippe, en  raison des problèmes médicaux qui persistent chez les patients après que le virus lui-même a  été vaincu. Le fait est que la grippe comporte son propre lot de risques majeurs. Par exemple, selon une étude effectuée par les Centers for Disease Control aux États-Unis, parmi les 80 000 adultes hospitalisés en raison de la grippe au cours d’une période de huit ans, un patient sur  huit a présenté des complications cardiaques soudaines et graves. Les données présentées à l’American Stroke Association indiquent également que le fait d’être atteint d’une maladie  de type grippal augmente de près de 40 % les risques d’un accident cérébral vasculaire au cours des 15 jours suivants, et que ce risque plus élevé peut persister pendant une période allant  jusqu’à un an.

De surcroît, le résultat des recherches présentées à l’American Heart Association indique que la vaccination contre la grippe auprès de patients présentant un risque élevé était associée à une réduction de 28 pour cent du risque de crise cardiaque, de 47 pour cent du risque de blocage temporaire du flux sanguin vers le cerveau et de 73 pour cent du risque de décès. En d’autres  mots, sans le vaccin, les conséquences pour ces patients présentant un risque élevé seraient probablement très graves.

Nous pouvons toutefois dégager un avantage majeur de ce malentendu : il m’a donné l’occasion de rappeler aux membres du public combien il est important pour chaque personne, et plus particulièrement pour les personnes présentant un risque élevé, d’être vaccinée contre la grippe saisonnière. Contracter la grippe ou la COVID-19 peut être dévastateur, ce qui justifie encore davantage l’importance de porter le masque, de respecter la distanciation sociale et de se laver régulièrement les mains.

Je vous incite fortement à continuer à prendre les précautions habituelles contre la COVID-19  et à faire tout votre possible pour vous faire vacciner contre la grippe. Il s’agit de deux maladies très graves qui exigent une vigilance constante.
 
Lawrence Rosenberg, M.D., Ph. D.
Président-directeur général  
CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal

 

Ligne d'information COVID-19

1-877-644‑4545 ou 514-644-4545

Il est recommandé à toute personne qui présente des symptômes d’allure grippale de communiquer avec la ligne 1-877-644-4545 pour une évaluation de sa situation.

  • En cette période de pandémie, si vous désirez obtenir une consultation médicale, vous devez d’abord consulter le  site RVSQ ou communiquer avec Info-Santé au 811. Une infirmière ou un infirmier évaluera votre état de santé et vous attribuera un rendez-vous en télémédecine avec un médecin. Après l’évaluation par téléphone ou par vidéo, vous pourriez être redirigé vers une clinique désignée, s'il y a lieu.
  • Désormais, la population est invitée à communiquer à l’un des 3 numéros suivants : 418-644-4545 pour la région de Québec, le 514 644-4545 pour la région de Montréal et le 1 877 644-4545 ailleurs au Québec.
  • Pour les gens qui souhaitent s’informer sur le coronavirus, ils peuvent composez le 1 877 644-4545 ou se rendre en ligne à l’adresse  Québec.ca/coronavirus. Toute l’information y est également disponible.

Cliniques COVID-19

Voir les différentes cliniques COVID-19 disponibles sur la page dédiée.

Avis : Centre de prélèvements

CLSC de Benny Farm, CLSC Métro, CLSC de Parc-Extension et CLSC René-Cassin

Avez vous besoin d'une prise de sang ou d'autres prélèvements?
Tous les centres de prélèvements du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal rejoignent Clic Santé, un système de prise de rendez-vous en ligne.
Pour plus de détails, consultez la page Internet de nos centres de prélèvements.

Brigade de prévention de la COVID-19

Voir la page dédiée.

Réouverture de certains services de première ligne

Services intégrés de dépistage et de prévention (SIDEP)

La clinique SIDEP a rouvert au CLSC Métro, sur rendez-vous seulement. Jusqu'à nouvel ordre, elle sera en opération de 8 h à 16 h, du lundi au vendredi. Pour prendre un rendez-vous, composez le 514-934-0505, poste 7399.

Cliniques Jeunesses

Les cliniques jeunesses suivantes rouvrent leurs portes avec un horaire modifié :
CLSC de Benny Farm : à compter du 15 juin, du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 16 h;
CLSC René-Cassin : à compter du 8 juillet, le mercredi, de 8 h 30 à 16 h.
Pour prendre un rendez-vous, composez le 514-484-7878, poste 63393.

Reprise graduelle des services de dépistage du cancer du sein

Dans un contexte de reprise graduelle et sécuritaire des activités de dépistage du cancer du sein, des modifications aux services ont été apportées afin réduire les risques de contamination.

Plus de détails à  Québec.ca/depistage-cancer-du-sein.

Point de service Outremont

Dès le 3 août, tous les services du Point de service Outremont, y compris la vaccination des enfants (5 ans et moins) et la vaccination contre la coqueluche pour les femmes enceintes, seront de nouveau disponibles sur rendez-vous seulement.

De plus, la Clinique médicale du Groupe de médecine familiale Village Santé continuera à fonctionner au Point de service Outremont et recevra des clients sur rendez-vous seulement.
Pour communiquer avec le Point de service Outremont, composez le 514-731-8531.

Abonnez-vous pour recevoir des nouvelles des centres de soins de longue durée

Dans le cadre de notre engagement envers les Soins interconnectés pendant cette crise, nous vous invitons à rester connecté avec nous en vous inscrivant par courriel pour recevoir des nouvelles de nos centres de soins de longue durée directement dans votre boîte d’arrivée.
Pour vous inscrire et recevoir les nouvelles les plus récentes de l’un de nos centres de soins de longue durée, ou de tous nos centres, allez à :  ciussscentreouest.ca/sinscrire

Clinique médicales et Groupes de médecine de famille (GMF)

En raison de la situation actuelle, veuillez noter qu'aucune clinique médicale, y compris les Groupes de médecine de famille (GMF), n'accepteront les patients qui se présenteront à leur porte. Toutes les consultations médicales auront d’abord lieu en télémédecine.

Pour toute consultation médicale, que vous ayez ou non un médecin de famille, vous devez prendre rendez-vous en télémédecine sur le  site RVSQ  ou communiquer avec Info-Santé au 8-1-1.

Vous obtiendrez une première consultation en télémédecine et selon l'évaluation médicale vous pourrez être redirigé vers une clinique désignée.

Information aux patientes recevant des soins obstétriques

Voir la page dédiée.


Horaire temporaire en vigueur dès le 15 avril pour les services psychosociaux et les soins infirmiers

Voir les informations sur la page dédiée.

Centres de prélèvements - Horaires modifiés

En date du jeudi 26 mars et jusqu’à nouvel ordre, les heures d’ouverture ont été modifiés pour trois des quatre centres de prélèvement de nos CLSC.

Veuillez noter que les heures d’ouverture du Centre de prélèvements à l’Hôpital général juif ont été modifiées, comme suit, en vigueur le 23 mars.

Jusqu’à nouvel ordre, les heures d’ouverture des centres de prélèvements sont les suivantes :

CLSC Métro (dès le 26 mars)
1801, boul. de Maisonneuve O.
Lundi au vendredi | 8 h à 12 h

CLSC de Parc-Extension (dès le 26 mars)
7085, rue Hutchison
Lundi au vendredi | 8 h à 12 h

CLSC René-Cassin (dès le 26 mars)
Quartier Cavendish
5800, boul. Cavendish
Entrée rue Mackle
Lundi au vendredi | 8 h à 12 h

CLSC de Benny Farm – Aucun changement
6484, av. Monkland
Lundi au vendredi | 7 h 30 à 9 h 30

Hôpital général juif
3755, ch. de la Côte-Sainte-Catherine, bureau E-109
Lundi au vendredi | 7 h  à 15 h
IMPORTANT : Pendant la pandémie, le Centre de prélèvements est ouvert du lundi au vendredi, de 7 h à 15 h. 
*Veuillez arriver au E-109 avant 14 h 30 pour vous assurer d’être inscrit. Le Centre de prélèvements est fermé les samedis, les dimanches et les jours fériés.

Nouvelles politiques COVID-19 pour les équipements de protection individuelle

Les informations sur la COVID-19 et les stratégies de prévention des infections évoluent rapidement. Les politiques en matière d'équipements de protection individuelle évoluent également pour suivre les nouveaux résultats de la recherche. Dans cette vidéo, le Dr Yves Longtin, Chef de l’Unité de prévention et contrôle des infections, Hôpital général juif, explique les dernières mises à jour pour notre personnel clinique de première ligne.

Mise à jour en date du 26 mars 2020 : Au Québec, il est aussi recommandé de mettre en place des précautions additionnelles contre la transmission par voie aérienne/contact pour les patients atteints de la COVID-19 sévère et qui doivent être hospitalisés pour la COVID-19.


Centre de réadaptation Lethbridge-Layton-Mackay

4 mai 2020

Par mesure de prévention en raison de la pandémie du coronavirus COVID-19, le Centre de réadpatation Lethbridge-Layton-Mackay suspend jusqu’à nouvel ordre tous ses services non essentiels.


Centre Miriam

Le Centre Miriam mettre en suspend à partir du 13  mars, et jusqu’à nouvelle ordre, tous les programmes et services à part les services résidentiels et dans les situations dont la santé et la sécurité immédiate du client est à risque.

Les services affectés incluent Intégration communautaire, Programme de travail, Services enfants et adultes, ICI, Programme de souper, et Programme des vacances.


Santé mentale et dépendance

  • Suspension temporaire de l’hôpital de jour pédopsychiatrie
  • Suspension temporaire de l’hôpital de jour adulte
  • Suspension de l’offre de service de groupe en présentiel
  • Le programme de bénévole est suspendu pour l’instant
  • Suspension de la clinique des troubles de la personnalité
  • Espace jeune au CLSC Parc-Extension
  • Électroconvulsivothérapie (ECT)


Dernière modification de la page le 

Nous recherchons toujours des commentaires pour améliorer notre site.