Maison de naissance Côte-des-Neiges

1. Pour nous joindre

La Maison de naissance Côte-des-Neiges est un espace d’accueil pour les femmes enceintes et les famillesde la région de Montréal qui désirent vivre la grossesse et l’accouchement avec l'aide de sages-femmes. Ces services, couverts par la carte d’assurance-maladie, sont intégrés au programme de périnatalité du CIUSSS Centre-Ouest-de-l'Île-de-Montréal.

Les sages-femmes* offrent le suivi de grossesse pré et postnatal et un accouchement naturel aux femmes en bonne santé dont la grossesse se déroule normalement. L’environnement physique de la Maison de naissance et l’équipement qui s’y trouve favorisent et protègent le déroulement naturel et physiologique de la grossesse, de l’accouchement et de l’accueil du nouveau-né.

2. Informations générales

2.1. Pratique des sages-femmes* au Québec

Au Québec, les sages-femmes sont des professionnelles de la santé autonomes qui détiennent un contrat avec un établissement de santé. la pratique des sages-femmes a été légalisée en juin 1999 par l'adoption de la Loi sur les sages-femmes, et ce, après une période d'expérimentation de cinq ans sous forme de projets-pilotes. À partir du 24 septembre 1999, seules les sages-femmes enregistrées au Tableau de l'Ordre des sages-femmes du Québec et détenant un droit de pratique sont autorisées à pratiquer au Québec. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site internet de l’Ordre des sages-femmes du Québec ( www.osfq.org). »

2.2. Qui peut bénéficier des services de sages-femmes

Par définition, et en accord avec la Loi sur les sages-femmes, les sages-femmes ne peuvent suivre que les femmes en santé dont la grossesse se déroule normalement. Par exemple, si vous souffrez d'un problème de santé comme l’hyperthyroïdie, le diabète, la haute pression vous n'êtes pas admissible aux services offerts dans une maison de naissance. Si vous attendez des jumeaux, ou si vous prenez une médication particulière pouvant influencer le cours de la grossesse, on considère que votre grossesse présente un risque élevé et cela vous rend aussi non-admissible au suivi sage-femme. Dès la première rencontre, votre sage-femme révisera avec vous votre histoire de santé et celle de vos accouchements antérieurs, s'il y a lieu, et pourra ainsi établir si vous êtes admissible au suivi. Si vous développez un problème sérieux pendant la grossesse ou après la naissance, votre sage-femme devra vous référer vers un médecin.

2.3. Maison de naissance Côte-des-Neiges

La Maison de naissance Côte-des-Neiges offre un suivi personnalisé et continu par des sages-femmes pendant la grossesse, ainsi qu'un environnement chaleureux et sécuritaire pour la naissance. La Maison est située dans un ancien presbytère, une grande maison chaleureuse, au coeur du quartier Côte-des-Neiges. Les bureaux de consultation, où vous rencontrerez vos sages-femmes, la salle familiale et la cuisine commune sont au rez-de-chaussée. Au deuxième étage se trouvent quatre grandes chambres confortables où vous pourrez accoucher et passer les premières heures en famille avec votre bébé.

L'équipe de la Maison de naissance Côte-des-Neiges comprend des sages-femmes, des aides-natales, des étudiantes sages-femmes, une responsable des services, deux agentes administratives, une aide-ménagère et. Les médecins de famille du CLSC Côte-des-Neiges et de la clinique familiale Herzl rattachée à l’Hôpital Général Juif, de même que les obstétriciens-gynécologues de l’Hôpital Général Juif assurent un support et une assistance dans les situations de consultation et transfert pour la mère. En ce qui concerne les nouveau-nés, les néonatologistes de l’Hôpital de Montréal pour enfants travaillent de concert avec les sages-femmes de la Maison de naissance pour toutes situation de consultation et transfert.

La Maison de naissance Côte-des-Neiges est rattachée au CIUSSS du Centre-Ouest de l’Ile de Montréal et vise à servir d'abord les femmes et les familles du territoire du CIUSSS. Elle assure le suivi de grossesse et l'accouchement d’environ 390 femmes par année.

2.4. Le suivi par les sages-femmes à la Maison de naissance

2.4.1. Suivi prénatal : fréquence des consultations, suivis individuels et suivis de groupes, durée des consultations

À votre première consultation, l’une de vos sages-femmes révisera avec vous votre histoire de santé et celles de vos grossesses antérieures afin de s'assurer que vous êtes admissible aux services de la Maison de naissance. Tôt dans la grossesse, elle fera les tests d'usage pour vérifier entre autres votre formule sanguine complète, vos anticorps à la rubéole, à l'hépatite B, à la syphilis, et votre taux de glucose dans le sang; elle fera aussi une analyse et une culture d'urine ainsi qu'une cytologie du col (PAP test), s'il y a lieu et des prélèvements vaginaux pour éliminer la possibilité d'une infection vaginale ou d'une infection transmissible sexuellement. Si indiqué et à votre choix, elle peut prescrire des tests additionnels, tels que le dépistage prénatal de la trisomie 21 et référer à qui de droit pour une échographie, une amniocentèse ou autre.

Chaque visite prénatale dure environ 45 minutes jusqu’à 36 semaines de grossesse. Par la suite, elles durent 20 minutes. Le suivi prénatal comporte habituellement une visite toutes les 5 semaines jusqu'à la 32e semaine, toutes les deux à trois semaines entre les 32e et 36e semaines, puis chaque semaine ou aux 10 jours jusqu'à l'accouchement. Votre partenaire est toujours bienvenu(e) ainsi que vos enfants ou toute autre personne significative pour vous. L’une des visites prénatales se fera à votre domicile vers la fin de la grossesse si vous choisissez d’accoucher à domicile.

À chaque visite prénatale, la sage-femme vérifie votre tension artérielle, palpe votre bébé pour déterminer sa position et sa bonne croissance, écoute son coeur, mesure votre hauteur utérine, vérifie votre poids et prend note de toute particularité ou observation de votre part ou de la sienne. Elle ne fait un examen vaginal que lorsque c'est nécessaire, habituellement vers la fin de la grossesse. Elle discute de votre alimentation et du type de vitamines dont vous pourriez avoir besoin. Elle travaille avec vous dans une optique de prévention, pour vous aider à passer une grossesse heureuse et en santé, et pour éviter que des malaises mineurs ne deviennent sérieux. Les sages-femmes croient que les bien-être physique et émotionnel sont inséparables, aussi, elles prennent le temps de répondre à vos questions et de parler avec vous de vos sentiments et de vos préoccupations.

Certaines équipes de sages-femmes font aussi des suivis de grossesse de groupe permettant aux familles de partager leurs expériences et leurs vécus de la grossesse avec d’autres personnes au même stade de la grossesse.

2.4.2. Cours prénataux :

La Maison de naissance Côte-des-Neiges propose des rencontres prénatales de groupe pour préparer l'accouchement et le post natal. Ces rencontres portent sur le processus physiologique de l'accouchement, sur le travail et les contractions d’un point de vue physique et émotif, sur les moyens de faire face à la douleur, de travailler avec votre corps pour vous aider à vivre un accouchement normal et naturel. Vous pourrez ainsi partager vos réflexions et vos expériences avec d'autres parents qui attendent leur bébé à la même période que vous, des parents que vous aurez l'occasion de revoir dans les rencontres du comité de parents de la Maison de naissance. Des sujets comme l'allaitement et la vie avec un nouveau-né pendant les premières semaines seront aussi abordés. La Maison de naissance offre aussi une rencontre de groupe spécialement conçue pour les parents qui ont déjà un enfant.

2.4.3. Le travail et l’accouchement : choix des trois lieux de naissance (domicile, maison de naissance, hôpital général juif)

Vous avez la possibilité d’accoucher à la Maison de naissance, dans votre propre domicile ou à l’hôpital. Le choix du lieu d’accouchement ainsi que les particularités propres à chacun des lieux sont discutés avec vous tout au long de la grossesse. Il est souhaitable qu’avant la 36e semaine de grossesse, vous ayez fait votre choix quant au lieu dans lequel vous souhaitez accoucher. Toutefois, pour différentes raisons(intempéries, organisation d’effectifs , etc), il se peut qu’à la dernière minute, votre sage-femme vous propose un changement. Cette particularité sera discutée au cours du suivi de grossesse. De plus, pour certaines situations particulières, il est possible que votre sage-femme vous recommande d’accoucher en centre hospitalier (par exemple, antécédent de césarienne, placenta inséré près du col de l’utérus).

Dès que vous pensez que votre travail est bien commencé (quand vous avez des contractions régulières et/ou que vos membranes sont rompues), vous devez avertir votre sage-femme par l’entremise de son téléavertisseur. Ensemble, vous décidez du meilleur moment pour vous rencontrer dans le lieu désigné pour votre accouchement. Votre sage-femme reste avec vous pendant tout le travail actif, l'accouchement et les premières heures après la naissance de votre bébé. Dans certaines situations (périodes de garde prolongée, etc), une autre sage-femme peut assurer les soins durant le travail ou le postnatal.

Une sage-femme assistante est aussi appelée quand le travail est plus avancé. En cours de travail, vous pouvez vous installer comme il vous convient (sauf si contre-indication): vous pouvez prendre un bain-tourbillon, marcher, prendre n'importe quelle position, manger ou boire à votre goût. Vous pouvez être accompagnée des personnes de votre choix.

Pendant le travail actif, la sage-femme s'assure que le travail progresse normalement et en toute sécurité. Elle prend vos signes vitaux, écoute régulièrement le coeur du bébé avec un foetoscope ou un Doppler (un appareil à ultrasons) pour s'assurer que le bébé va bien. Elle fait, au besoin, des examens vaginaux, pour s’assurer de la progression du travail. En tout temps, votre sage-femme tente d'être attentive à vos désirs et vous donne le support et l'encouragement dont vous avez besoin tout en respectant ses propres limites professionnelles. L’épidurale n’étant pas disponible à la Maison de naissance, les sages-femmes peuvent vous suggérer plusieurs moyens autres que des médicaments pour vous aider à supporter la douleur.

Les sages-femmes s’adaptent à toute position d'accouchement qui vous convient et peuvent vous en suggérer au besoin pour faciliter le processus. À la naissance, elles font tout ce qui est possible pour assurer à votre bébé une arrivée en douceur. Elles ne font d'épisiotomie que dans des cas exceptionnels et indiqués. Vous ou votre partenaire pouvez accueillir votre bébé de vos mains si tel est votre désir. La meilleure place pour votre bébé à sa naissance est dans vos bras, c'est donc là que la sage-femme le couvre avec des couvertures chaudes tout en évaluant rapidement et efficacement sa condition. Les sages-femmes ne font aucune intervention à moins qu'elle ne s'impose. Vous pouvez couper le cordon au moment qui vous conviendra, habituellement plusieurs minutes après la naissance. Les sages-femmes attendent l'expulsion du placenta, sans autre intervention, tant que votre état est rassurant. Les sages-femmes soutiennent et favorisent l’allaitement maternel et vous accompagneront dans l’initiation des premiers gestes favorisant l’allaitement. De plus, l’établissement du CIUSSS du Centre-Ouest de l’ile de Montréal auquel est rattaché la maison de naissance est en processus d’accréditation IAB (Initiative Amis des Bébés). L’IAB est un programme international implanté par l’OMS et l’UNICEF. Ce programme fournit aux établissements qui y adhèrent des recommandations universelles pour la protection, l’encouragement et le soutien de l’allaitement maternel.

2.4.4. Soins post-natals : séjour à la Maison de naissance, consultations à domicile

Après la naissance de votre bébé, votre sage-femme reste avec vous au moins trois heures. Pendant ce temps, elle veille à ce que votre utérus soit bien contracté et que vos signes vitaux soient normaux. Elle répare toute lacération ou déchirure du périnée sous anesthésie locale lorsque c'est nécessaire. Vous pouvez prendre un bain ou une douche, manger, faire vos appels téléphoniques, dormir ou recevoir des visiteurs, comme il vous plaît. Votre sage-femme s’assure que votre récupération se fait normalement avant de quitter la maison de naissance. Les sages-femmes vous soutiennent dans votre autonomie. Le séjour à la maison de naissance est un séjour d’agrément pour vous permettre de récupérer avant votre retour à la maison. Nous vous encourageons à poser vos questions pour vous sentir autonome et apte à prendre soin de vous.

Dans les premières heures après la naissance, votre sage-femme pèse votre bébé et lui fait un examen physique et neurologique complet. Avec votre consentement, elle donne une injection de vitamine K pour prévenir les maladies hémorragiques du nouveau-né et peut mettre dans ses yeux un onguent antibiotique (érythromycine) pour prévenir les infections bactériennes à gonorrhée et chlamydia, si nécessaire. Vous pourrez discuter de ces interventions au préalable. Elles s’assurent que vous savez comment prendre soin de vous-même et de votre bébé dans les heures et les jours qui suivent. La naissance de votre bébé est enregistrée légalement et vous recevrez le carnet de vaccination avant votre sortie de la Maison de naissance, de l’hôpital ou avant le départ de la sage-femme de votre domicile.

On vous explique également comment remplir en ligne la déclaration de naissance, ce qui permet, si vous le souhaitez, que les demandes suivantes soient faites automatiquement :

  • demande de carte d'assurance maladie de votre enfant,
  • demande de son numéro numéro d'assurance sociale,
  • demandes d'allocations familiales pour le Québec et le Canada.

Sachez d’ores et déjà que vous aurez besoin pour cela d’avoir un identifiant du service d’authentification gouvernementale clicSÉQUR.

Si l’accouchement se déroule à la Maison de naissance, après le départ de la sage-femme, une aide-natale, restera avec vous jusqu'à ce que vous quittiez pour votre domicile. Le séjour habituel à la Maison de naissance est de de 12à 18 heures, bien que certaines souhaitent partir aussi tôt que 4 heures après la naissance et que le maximum possible soit de 24 heures. Nous souhaitons que vous ayez organisé votre post-natal de façon à pouvoir vous reposer pendant plusieurs jours après votre retour à la maison, et ce, pour récupérer dans les meilleurs délais.

Si l’accouchement se déroule en centre hospitalier sous la responsabilité de votre sage-femme, vous devez quitter l’hôpital en même temps que cette dernière, soit 4 heures après la naissance de votre bébé. Comme vous n’êtes pas admise sous les soins médicaux, vous ne pouvez rester à l’hôpital pour une plus plus longue période. Il est souhaitable qu’un soutien post natal soit organisé à l’avance pour vous permettre de bien récupérer de votre accouchement.

Si l’accouchement se déroule à votre domicile, votre sage-femme quittera aussi les lieux 3 ou 4 heures après la naissance de votre bébé. Encore une fois, il est souhaitable qu’un soutien post natal soit organisé à l’avance pour vous permettre de bien récupérer de votre accouchement.

Quelque soit le lieu où vous avez accouché, votre sage-femme effectue une première visite dans les 24 heures après la naissance, soit à la Maison de naissance, soit chez vous, selon le cas, ainsi que le troisième jour et le cinquième ou sixième jour, à votre domicile. Dans la première semaine, elle fait le test de "PKU" pour vérifier l'absence de maladies métaboliques héréditaires, qui implique de piquer votre bébé au talon pour recueillir un petit échantillon de sang. Elle vous revoit la deuxième semaine à la Maison de naissance. À chacune de ces visites, elle s'assure que vous vous remettez bien de l'accouchement, et que votre bébé est en bonne santé et s'alimente bien. Elle demeure disponible par téléphone pour répondre à vos questions et préoccupations. Le suivi se termine par une visite postnatale à la Maison de naissance vers la sixième semaine.

2.4.5. Rencontres postnatales pour les parents

Plusieurs parents ont exprimé le besoin de garder un contact avec la Maison de naissance après leur dernière visite postnatale avec leur sage-femme. La Maison de naissance a ainsi ouvert ses portes au comité Famille des neiges, qui représente les familles usagères de la Maison de naissance futures, actuelles et passées. C’est un lieu pour se rassembler entre parents, partager des expériences, échanger des ressources et se supporter mutuellement. Des causeries sont organisées pour échanger librement sur tous les sujets reliés à la parentalité, à l’accouchement naturel et aux services de sages-femmes. Vous pouvez vous joindre au groupe : www.facebook.com/groups/familledesneiges.cdn ou famillesdesneiges.cdn@gmail.com

2.4.6. Étudiantes sages-femmes et autres étudiants

Comme la formation reconnue pour devenir sage-femme (baccalauréat en pratique sage-femme dispensé à l’Université du Québec à Trois-Rivières, 130 crédits sur 4,5 années) implique trois années de stage sur quatre années de formation, la plupart des sages-femmes sont aussi préceptrices, ce qui implique d’accompagner et d’évaluer la progression des étudiantes sages-femmes dans leur cheminement d’apprentissage. Il est donc fortement probable que vos sages-femmes aient des étudiantes que vous serez amenés à rencontrer au cours de votre suivi et pendant votre accouchement. De plus, notre établissement accueille aussi des sages-femmes formées à l’étranger qui, dans le cadre de leur processus d’équivalence de diplôme doivent effectuer des stages dans les maisons de naissance du Québec. Finalement, dans le cadre de la formation des médecins du CIUSSS auquel la Maison de naissance est rattachée, il arrive que les résidents en médecine familiale passent une journée avec certaines sages-femmes.

2.5. Allaitement

La recherche scientifique démontre que l’allaitement maternel est le mode d’alimentation à privilégier pour les bébés. En effet, l’allaitement maternel comble les besoins nutritionnels, immunologiques et affectifs reliés à la croissance et au développement de l’enfant. Au-delà de ses effets bénéfiques, l’absence d’allaitement peut contribuer à l’augmentation du risque et de la sévérité de maladies chez les enfants, telles que les otites, les infections respiratoires et les gastro-entérites, ainsi que le risque de cancer du sein et des ovaires chez les mères.

L'expression « Amis des bébés » a été retenue par l’UNICEF et I'OMS, et vise à prodiguer des soins optimaux et un soutien de haute qualité à toutes les familles, peu importe le mode d'alimentation choisi. L'objectif est de créer des conditions favorables à la réussite de l'allaitement aux parents qui le souhaitent. Dans ce contexte, on veille également à ce que ceux qui donnent de la préparation commerciale à leur nourrisson le fassent de façon sécuritaire.

La Maison de naissance adhère aux orientations régionales (Direction régionale de la Santé publique), provinciales (Ministère de la Santé et des services sociaux du Québec), nationales (Santé Canada) et internationales (Organisation mondiale de la santé (OMS), UNICEF) pour la promotion, la protection et le soutien de l’allaitement maternel.

La dyade mère bébé est considérée comme sacrée, et n’est séparée que dans des conditions exceptionnelles et médicales,

2.6. La sécurité de l’accouchement dans une maison de naissance

Pour la plupart des parents, la question la plus importante qui se pose quand ils veulent décider où et avec qui accoucher est celle de la sécurité. Il y a des risques et des avantages propres à chaque lieu de naissance, que ce soit l'hôpital, la maison de naissance ou à la maison. C'est votre responsabilité de parents de vous informer le mieux possible, d'évaluer toutes les options et de prendre une décision à savoir où et avec qui vous vous sentirez en sécurité pendant votre travail et la naissance de votre bébé.

Plusieurs études ont documenté la question de la sécurité des accouchements à l'extérieur de l'hôpital. Le New England Journal of Medicine, a étudié en 1989 les résultats de presque 12,000 accouchements dans des maisons de naissance américaines. Les auteurs ont relevé que, pour des femmes en santé dont la grossesse se déroule normalement, les accouchements à l'extérieur de l'hôpital sont aussi sécuritaires qu'à l'hôpital, tout en comportant un taux de césariennes et d'autres interventions beaucoup moins élevé. Le rapport du Conseil d'évaluation des maisons de naissance a également été favorable à la légalisation de la pratique.

Un soin prénatal de qualité est le facteur le plus important dans le dépistage et la prévention de complications possibles. Malgré cela, certaines situations peuvent survenir de façon imprévue pendant le travail, l'accouchement ou le post-partum. Dans l’expérience des sages-femmes, et l'étude américaine le confirme, la majorité des transferts à l'hôpital ne sont pas des urgences : la mère ou le bébé sont transférés par mesure de précaution, dès les premiers signes qu'un problème pourrait se développer. Les complications qui exigent un transfert d'urgence sont rares. Les sages-femmes se réfèrent au Règlement sur les cas nécessitant une consultation d’un médecin ou un transfert de la responsabilité clinique à un médecin (L.R.Q. c. S-0.1 r.1) adopté en juin 2004 pour déterminer le besoin ou non d’effectuer une consultation ou un transfert à un médecin.

Les sages-femmes doivent, pour être membre de leur ordre professionnel, avoir reçu la formation de réanimation adulte et néo-natale et ont les compétences et les habiletés nécessaires pour réagir adéquatement en cas d'urgence et assurer un transfert sécuritaire vers l'hôpital. Cette certification est renouvelée aux 2 ans. La Maison de naissance possède l'équipement médical d'urgence essentiel pour assurer la sécurité de la mère et du bébé : oxygène et ballons de réanimation, équipement de succion et de cathétérisme ombilical, laryngoscope pour l'intubation, médicaments d'urgence et matériel pour poser des solutés intraveineux. Les équipes de sages-femmes font régulièrement des pratiques d’urgence et de réanimation afin d’être le plus efficaces possible.

L'épidurale et autres médicaments anesthésiques ou analgésiques ne sont pas disponibles à la Maison de naissance. Si une épidurale s'avérait nécessaire durant le travail, un transfert à l'hôpital serait organisé. La césarienne ou l'utilisation de forceps doivent être effectués par un obstétricien à l'hôpital. L'induction ou la stimulation du travail avec des médicaments ocytociques comportent des risques et ne peuvent être envisagées qu'à l'hôpital sous responsabilité médicale. Les sages-femmes écoutent régulièrement le coeur du bébé pendant le travail ; si une anomalie pendant le travail exige un monitoring continu du bébé, la responsabilité du suivi doit être transférée à un médecin.

2.7. Consultation ou Transfert à un médecin à l’hôpital

Les sages-femmes travaillent en collaboration avec les médecins de famille du CLSC De la Montagne et de la Clinique Familiale Herzl, les obstétriciens de l'Hôpital Général Juif et ceux de l'hôpital Saint-Luc, ainsi qu'avec les néonatalogistes de l'Hôpital de Montréal pour enfants.

Pendant la grossesse, si vous développez un problème comme l'hypertension, l'anémie sévère ou toute autre condition qui vous met à risque, votre sage-femme verra à vous référer à un médecin. Si la condition pour laquelle vous êtes traitée se résout bien et ne pose plus de risque pour le reste de la grossesse, il est possible pour le médecin de retransférer la responsabilité du suivi à la sage-femme.

D’autres conditions peuvent nécessiter une consultation ou un transfert à un médecin. Par exemple, à la fin de la grossesse, si le bébé se présente par le siège, ou si le travail commence avant la 36e semaine ou après la 42e semaine de grossesse, la responsabilité du suivi de votre travail doit être transférée à un médecin. Toute anomalie pendant le travail nécessite aussi un transfert à l'hôpital. Dans des situations comme celles-ci, la sage-femme vous accompagne à l'hôpital et vous supporte pendant le travail. À votre congé de l’hôpital, la sage-femme peut reprendre la responsabilité du suivi postnatal à la maison. Lors d’un transfert de soins, la responsabilité revient entièrement au personnel hospitalier, et la sage-femme ne peut poser aucun geste médical à moins qu'elle n'y soit spécifiquement autorisée.

Quand un bébé doit être transféré à partir de la Maison de naissance, une équipe de transport néonatal de l'Hôpital de Montréal pour enfants vient elle-même chercher le bébé en ambulance. Entre temps, les sages-femmes sont entraînées et ont en tout temps tout l’équipement nécessaire pour stabiliser la condition du bébé et lui apporter les soins requis. Le matériel disponible est le même quel que soit le lieu de naissance. Toutefois, si vous choissisez de donner naissance dans votre propre domicile, les conditions de transport de votre bébé advenant une situation de transfert sont un peu différentes. Ces éléments seront discutés avec votre sage-femme lorsque vous prendrez la décision du lieu dans lequel vous souhaitez donner naissance.

Quand une femme doit être transférée à l'hôpital dans les premières heures après la naissance, son bébé sera admis avec elle à l'hôpital.

2.8. Disponibilité des sages-femmes

Nous savons comment il est important pour vous de connaître les sages-femmes qui sont responsables de votre accouchement. Les sages-femmes de la Maison de naissance travaillent en équipes de deux ou trois. Chaque femme enceinte rencontre sa sage-femme principale ainsi que la ou les coéquipières de celle-ci. Dans le dernier trimestre, les consultations sont organisées en alternance les différentes sages-femmes impliquées dans votre suivi, de façon à ce que vous soyez à l’aise et confiante d’accoucher avec chacune d’elles, dépendamment de leur horaire de garde. Si votre sage-femme a eu un accouchement pendant la nuit ou qu’elle est à un accouchement au moment de votre rendez-vous, c’est la sage-femme de soutien de la maison de naissance qui fera le rendez-vous avec vous. Si la date prévue d’accouchement se situe près de Noël ou pendant les vacances d'été, il se peut qu'une troisième/ quatrième sage-femme soit présente dans le suivi.

Vous serez aussi probablement familière avec toutes les sages-femmes de la Maison de naissance, pour les avoir brièvement rencontrées dans les corridors ou pour avoir suivi des rencontres prénatales avec elles. Chacune d'entre elle est disponible 24 heures par jour sauf pour les fins de semaines et jours de congé ainsi que pour les vacances prévues d'avance. Chaque sage-femme partage la même philosophie et travaille en équipe dans un même esprit.

Les sages-femmes de la Maison de naissance possèdent toutes un téléavertisseur. Il y a toujours au moins trois sages-femmes disponibles en même temps et donc sur appel, 24h/24. Si vous devez absolument rejoindre votre sage-femme pour une question urgente ou pour un accouchement, n'hésitez pas à l'appeler par l'intermédiaire de son téléavertisseur. Pour toute autre question non-urgente, vous pouvez laisser un message dans sa boite vocale pendant les heures régulières.

2.9. Réception des plaintes

Dans l'éventualité où vous ne seriez pas satisfaite de nos services, vous pouvez adresser une plainte auprès de la Commission locale aux plaintes et à la qualité des services du CIUSSS Centre-Ouest-de-l’île-de-Montréal

2.10. Confidentialité

Chaque cliente a droit à un traitement confidentiel. Dans l'intérêt de vous offrir les meilleurs soins possibles, certaines informations à votre sujet seront partagées à l'intérieur de l'équipe de sages-femmes de la Maison de naissance, et occasionnellement avec d'autres professionnels (médecins ou infirmières de l'hôpital, par exemple). En tout temps, les sages-femmes veillent à respecter la confidentialité. Pendant la durée de votre suivi, votre dossier sera conservé à la Maison de naissance. Vous pouvez obtenir une copie de votre dossier en y demandant l’accès aux archives, tel que régit par la loi. Votre dossier sera ensuite conservé dans les archives du CIUSSS Centre-Ouest de l’ile de Montréal. L’accès au dossier et la confidentialité est régie par la réglementation en vigueur dans l’établissement.

2.11. Coûts : couverts par la RAMQ

Le coût des services professionnels que vous recevrez à la Maison de naissance Côte-des-Neiges, incluant votre séjour, est entièrement couvert par votre carte d'assurance-maladie. Notez que lors de votre séjour, seuls les repas de la mère sont fournis. Vous recevrez de votre sage-femme une liste d'items à apporter pour l'accouchement. Si vous n’avez pas de carte d’assurance maladie, vous devrez débourser des frais pour votre suivi, et les examens. Veuillez communiquer directement avec nous pour de plus amples renseignements.

2.12. Responsabilité des parents : implication et participation active des parents

Le suivi sage-femme requiert une implication et une participation active et responsable de la part des parents par rapport à leur santé et celle de leurs enfants. Il vous est demandé d'assumer les responsabilités spécifiques suivantes :

  • De bien vous informer et de bien considérer toutes les options disponibles ainsi que vos propres sentiments avant de prendre la décision d'accoucher avec une sage-femme à la Maison de naissance ;
  • De bien manger, de prendre suffisamment de repos et d'exercice et de généralement bien prendre soin de vous pendant la grossesse ;
  • De vous préparer le mieux possible aux réalités du travail, de l'accouchement et de la vie avec un nouveau bébé ;
  • D'informer votre sage-femme de vos attentes à propos des soins et des services que vous recevrez d'elle et de la Maison de naissance ;
  • D'informer votre sage-femme de tout problème de santé ou toute autre situation qui pourrait affecter votre grossesse ou l'accouchement ;
  • De respecter les heures de rendez-vous prénatals et de faire savoir le plus tôt possible si vous devez manquer une visite ;
  • D'organiser votre retour à la maison après votre séjour à la Maison de naissance ou à l’hôpital et d'organiser l'aide nécessaire à la maison pour la première semaine.

2.13. Pour nous joindre : coordonnées

La Maison de naissance Côte des Neiges est située au

6560 Côte des Neiges, Montréal (Québec), H3S 2A7

Téléphone: 514-736-2323 (736 BÉBÉ )

Télécopieur: 514-736-0705

Pour venir en transport en commun, vous pouvez prendre l'autobus 165 Nord ou le 435 du métro Côte-des-Neiges, ou bien l'autobus 160 Est du métro Plamondon.

La Maison de naissance est ouverte du lundi au vendredi de 8h30 à 17h (fermée sur l'heure du dîner). En dehors des heures d'ouverture, vous pourrez laisser un message téléphonique sur la boîte vocale de la Maison de naissance. En cas d’urgence, vous pourrez rejoindre votre sage-femme ou une coéquipière sur son téléavertisseur.

3. Documents d’informations destinés aux usagères des services de sage-femme

1. Accouchement à domicile : document d’informations, consentement, liste de quoi préparer

2. Accouchement vaginal après césarienne : document d’informations et consentement

3. Vitamine K

4. Vitamine D

5. Quoi apporter à la maison de naissance

6. Quoi apporter à l’hôpital

7. Prévention des infections néonatales à streptocoque B

8. Dépistage du diabète gestationnel

4. Hyperlien vers sites internet pertinents :

9. Ordre des sages-femmes du Québec (OSFQ) :  http://www.osfq.org

10. Regroupement Les sages-femmes du Québec (RSFQ) :  https://www.rsfq.qc.ca

11. Politique de périnatalité (MSSS)  http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-000730/

12. Cadre de référence :  http://publications.msss.gouv.qc.ca/msss/document-001045/

13. Baccalauréat en pratique sage-femme, Université du Québec à Trois-Rivières :  https://oraprdnt.uqtr.uquebec.ca/pls/public/gscw030?owa_no_site=374

5. FAQ

5.1. Comment puis-je m’inscrire ?
5.1.1. Par téléphone. L’adjointe administrative fera votre inscription et vous aurez un appel si une place se libère. Autrement vous serez sur notre liste d’attente.

5.2. Si je suis suivie à la maison de naissance, est-ce que je dois aussi être suivie par un médecin ?
5.2.1. Il est important d’avoir un seul suivi médical. Le suivi sage-femme remplace entièrement un suivi par un médecin. Les mêmes tests et prescriptions vous seront offerts.

5.3. Est-ce que l’accouchement à la maison est sécuritaire ?
5.3.1. Oui. Vous pouvez vous référer à la documentation sur l’accouchement à domicile.

5.4. Si je veux accoucher à l’hôpital, est-ce que je peux être suivie aussi à la Maison de naissance ?
5.4.1. Oui. Vous pouvez choisir votre lieu d’accouchement avec votre sage-femme. Étant donné qu’il n’y a pas d’admission faite à l’hôpital, vous ne pouvez pas y faire un séjour après l’accouchement. Vous devrez quitter la chambre 3-4 heures après la naissance accompagnée par votre sage-femme.

5.5. Si je choisis d’être suivie à la maison de naissance, est-ce que les sages-femmes signent les déclarations de naissance ?
5.5.1. Oui. La naissance de votre bébé est enregistrée légalement et vous recevrez les formulaires d'assurance-maladie, le carnet de vaccination et les formulaires de demande d'allocations familiales avant votre sortie de la Maison de naissance, de l’hôpital ou avant le départ de la sage-femme de votre domicile.

5.6. Si je ne suis pas satisfaite des services que j’ai reçus, à qui dois-je m’adresser ?
5.6.1. Dans l'éventualité où vous ne seriez pas satisfaite de nos services, vous pouvez adresser une plainte auprès de la Commission locale aux plaintes et à la qualité des
services du CIUSSS Centre-Ouest de l’ile de Mtl. Il est possible de déposer une plainte en composant le numéro de téléphone suivant : 514-934-0505, extension 7505 ou à l’adresse suivante : ombudsman.ccomtl@ssss.gouv.qc.ca

5.7. Quels sont les couts reliés aux services de sage-femme ?
5.7.1. Le coût des services professionnels que vous recevrez à la Maison de naissance Côte-des-Neiges, incluant votre séjour, est entièrement couvert par votre carte d'assurance-maladie. Notez que lors de votre séjour, seuls les repas de la mère sont fournis. Vous recevrez de votre sage-femme une liste d'items à apporter pour l'accouchement.

5.8. Si j’ai des questions reliées à ma grossesse et que je suis suivie par une sage-femme, comment rejoindre ma sage-femme ?
5.8.1. Pour une question non-urgente :Tel : 514-736-2323 
Pour une question urgente: téléavertisseur

5.9. Quelle est la formation des sages-femmes ?
5.9.1. Baccalauréat en pratique sage-femme dispensé à l’Université du Québec à Trois-Rivières, 130 crédits sur 4,5 année

Visite virtuelle

Vidéo
Visite virtuelle de la Maison de naissance Côte-des-Neiges

* « L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit ainsi ce qu'est une sage femme:
"Une personne qui a suivi un programme de formation reconnu dans son pays, a réussi avec succès les études afférentes et a acquis les qualifications nécessaires pour être reconnue ou licenciée en tant que sage-femme. Elle doit être en mesure de donner la supervision, les soins et les conseils à la femme enceinte, en travail et en période post-partum, d'aider lors d'accouchement sous sa responsabilité et de prodiguer des soins aux nouveau-nés et aux nourrissons.  Ses soins incluent des mesures préventives, le dépistage des conditions anormales chez la mère et l'enfant, le recours à l'assistance médicale en cas de besoin et l'exécution de certaines mesures d'urgence en l'absence d'un médecin. Elle joue un rôle important en éducation sanitaire, non seulement pour les patientes, mais pour la famille et la préparation au rôle de parents et doit s'étendre dans certaines sphères de la gynécologie, de la planification familiale et des soins à donner à l'enfant.".
 

Dernière modification de la page le 

Nous recherchons toujours des commentaires pour améliorer notre site.